Magma : Lava storm - 2008

Réalisé par Sean Dwyer.

Avec Ian Ziering, Valérie Valois, Vlasta Vrana...

Durée : 1h30

Titre original : Lava storm

 

Synopsis : Alertés par leurs deux enfants qui explorent un réseau de tunnel, Lori et John Wilson découvrent qu'une faille s'est ouverte dans l'écorce terrestre. Impossible d'en arrêter le flot du torrent de lave qui s'en échappe.

Par Frédéric
Par Frédéric

Oh boy. Je suis en train de me demander si je ne vais pas plutôt mettre des captures d'écran du film plutôt qu'écrire une critique tellement ce téléfilm est mauvais. Et pourtant, j'adore les films-catastrophe mettant en scène de la lave mais là, trop c'est trop. "Magma : Lava storm" est un téléfilm tourné au Canada avec des acteurs canadiens et LA star mondiale Ian Ziering, aussi connu sous le sobriquet "le blond de "Beverly Hills" la série".

 

Je suis mauvaise langue parce que Ian Ziering est une des raisons qui m'ont fait regarder ce film parce qu'il a quand même une belle gueule de ciné et une certaine cool attitude héritée de "Beverly Hills" il est vrai. Il s'en tire plutôt bien en plus, surtout quand on le compare au reste du casting, absolument mauvais en tous points. Sa femme-presque-divorcée-mais-en-fait-non est une tête à claques capable d'être coincée dans un conduit de 1m50 de large et ses-enfants-en-pleine-crise-d'adolescence sont assez crédibles mais le problème vient des dialogues du film, complètement nuls. Je ne résiste d'ailleurs pas à l'envie de vous en citer un :

 

John, le père, alors qu'ils se préparent à descendre dans une mine : Tu sais ce qu'il s'est passé il y a 65 millions d'années ?

Lori, la mère : Oui, l'extinction des dinosaures. Tu crois que c'est ce qui se passe ?

John : Oui, les scientifiques ont dit que ça se produirait.

Lori : Et donc tu veux aller au centre de la mine, au plus près de ça ?

John : Les informations peuvent sauver des vies.

magma lava storm ian ziering
Le seul effet spécial plutôt convaincant du film.

Et c'est comme ça tout le long du film. Il enfile les répliques cultes comme des perles sur un collier. Un vrai festival de tout ce qu'il ne faut pas dire, ne pas faire. Je peux l'avouer, j'ai beaucoup ri (ma copine moins au début, elle n'en croyait pas ses yeux).

 

C'est dommage parce que l'histoire aurait pu être beaucoup mieux traitée. C'est assez rare de souligner qu'il ne s'agit pas ici d'une histoire de volcans mais de fissures dans la croûte terrestre qui font remonter sur toute la surface du globe des poches de magma en fusion qui détruisent les villes. D'ailleurs, aucune indication n'est donnée sur l'emplacement géographique du lieu où est tourné le téléfilm. La grande ville que l'on voit ci-dessus est appelée "La ville" et c'est tout. On suppose juste que nous sommes en Amérique du Nord mais question crédibilité, c'est fort dommage.

magma lava storm ian ziering
Le plan génial : faire sauter un barrage pour stopper une nuée ardente.

L'autre problème est qu'à cause d'un problème de budget, de ce cataclysme mondial, on ne verra rien. L'histoire est circonscrite à cette famille en décomposition aux prises avec le plus grand cataclysme que le monde ait connu. Les effets spéciaux sont plutôt rares, à part quelques plans fugaces de la ville en feu et surtout la scène finale, LA grosse scène d'action la plus incroyable (dans le premier sens du terme) que j'ai jamais vue. Sur Imdb, quelqu'un pose la question : "Pourquoi se tiennent-ils en dessous du barrage qu'ils veulent faire exploser ?". La réponse est sans appel : "Parce qu'ils sont idiots". Ce téléfilm est un condensé des choses qu'il ne faudraient pas faire en temps de cataclysme. J'ai aussi omis de parler de la brillante idée de se mettre dans un abri anti-atomique alors que la lave arrive. Quelle bonne idée de se faire ensevelir sous la lave, protégés, certes, mais pour toujours bloqués.

 

Toute l'histoire a un gros problème de géographie spatiale. On a donc la ville, la maison du grand-père plus en hauteur, puis les mines qui mènent à des grottes à plusieurs centaines de mètres d'altitude recouvertes par des cendres, puis le barrage (pas recouvert de cendres), le fameux barrage qu'il faudra faire exploser pour stopper une nuée ardente. J'aurais aimé qu'on file une carte touristique avec le film parce que là, j'étais paumé.

magma lava storm ian ziering
"Merci de me donner ce MacBook avec des autocollants dessus".

Mais tout ça n'est rien comparé à la fin du film que je vous spoile certes, mais c'est tellement beau que je ne peux m'en empêcher. Tout est détruit, la civilisation telle qu'on la connait l'est probablement. Tout ? Non, quelque part, un MacBook survit et il relaie les infos en temps réél par je ne sais quel miracle.

magma lava storm ian ziering
Je spoile la fin mais c'est tellement WTF que ça méritait bien ça.

TOUTE l'éruption en Amérique du Nord est interrompue grâce à la destruction d'un seul barrage. Un grand barrage certes. A cet instant, c'est vraiment la cerise pourrie sur le gâteau de caca et mon conseil de survie est donc de vous éloigner de "Magma Lava Storm" aussi loin que possible, à moins d'avoir un rare cas de collectionnite aigüe.

 Conclusion
+ Ian Ziering et son côté sympathique.
- Tout, absolument tout le reste.
+ Une histoire plutôt intéressante dans le fond.
 

 

Notre note

 

Bande-annonce

écrire commentaire

Commentaires : 2

  • #1

    Elliasp (lundi, 08 octobre 2012 04:12)

    Excellente critique, j'ai éclaté de rire lorsque j'ai lu que la mère de famille avait réussi à rester bloquée dans un conduit de 1,50m de large ^^

  • #2

    Spykino (mardi, 10 juin 2014 18:25)

    La critique résume bien ce film,très mauvais, pas intéressant, peu de scènes catastrophent a effets spéciaux, l'affiche est vraiment trompeuse, comme souvent dans ce style de production bref autant revoir le pic de dante ou volcano.

  • loading
Catastrofilms.com a été séduit par Jimdo.fr. Mentions légales. ©2011-2014      
Cinéma
  Le site
Retrouvez-nous sur...
Vodkaster

  Critiques
Facebook
Ciné Discount
  Rubriques