Le jour d'après - 2004

Réalisé par Roland Emmerich

Avec Dennis Quaid, Jake Gyllenhaal, Ian Holm...

Durée : 2h

Titre original : The Day After Tomorrow

 

Synopsis : Le climatologue Jack Hall avait prédit l'arrivée d'un autre âge de glace, mais n'avait jamais pensé que cela se produirait de son vivant. Un changement climatique imprévu et violent à l'échelle mondiale entraîne à travers toute la planète de gigantesques ravages : inondations, grêle, tornades et températures d'une magnitude inédite. Jack a peu de temps pour convaincre le Président des Etats-Unis d'évacuer le pays pour sauver des millions de personnes en danger, dont son fils Sam. A New York où la température est inférieure à - 20° C, Jack entreprend une périlleuse course contre la montre pour sauver son fils.

Par Frédéric
Par Frédéric

Je ne vais pas aller par quatre chemins : pour moi, "Le jour d'après" est, point par point, l'exemple-même de l'excellent film-catastrophe. Et pourtant, ça n'a pas toujours été le cas. En 2004, j'étais bien évidemment de la partie pour aller le voir au cinéma et je n'avais pas aimé. Je ne sais pas, je n'avais pas été emballé du tout. Puis la sortie en DVD l'a remis sur mon chemin, encore et encore, jusqu'à cette critique que je vous livre aujourd'hui. Oui, "Le jour d'après" est ce que je considère être le meilleur film-catastrophe de notre liste.

 

Rétrospectivement, par rapport à "2012" notamment, il apparait comme étant dans une certaine retenue. Certes, on a quand même droit à la destruction de Los Angeles par un trio de tornades, à l'inondation de New York, au gel de toute la partie nord du monde, mais les évènements cataclysmiques s'enchainent de façon assez fluide. Les effets spéciaux sont d'ailleurs particulièrement réussis. L'inondation de New York reste l'une des plus belles scènes de destruction jamais filmées au cinéma.

 

Je crois que ça tient à l'aspect inévitable de la catastrophe écologique qui touche la planète. Il n'y a aucun échappatoire pour l'humanité, ce qui doit arriver arrivera. Un nouvel âge glaciaire s'installe et c'est ce que doivent combattre les personnages que l'on va suivre pendant les 2h du film.

"Quoi de neuf docteur ?" (T'as compris ? Carottes de glaces, Bugs Bunny, quoi de neuf do... Bon, ok, c'est nul).
"Quoi de neuf docteur ?" (T'as compris ? Carottes de glaces, Bugs Bunny, quoi de neuf do... Bon, ok, c'est nul).

Alors évidemment, je suis partial puisque j'adore 3 des acteurs que l'on peut retrouver dans "Le jour d'après". Tout d'abord, il y a Dennis Quaid, parfait en savant-qui-avait-raison-avant-tout-le-monde-mais-aussi-spécialiste-des-glaciers, le héros du film qui ne va pas hésiter à braver les éléments et le froid pour sauver son fils en voyage à New York. Celui-ci a les traits de Jack Gyllenhaal ce qui ne gâche rien et s'il est à New York, c'est surtout pour plaire à la délicieuse Emmy Rossum dont le sourire seul pourrait décongeler le plus coriace des icebergs. Alors si en plus on ajoute Ian Holm en vieux scientifique témoin malheureux des débuts de la catastrophe, on obtient un joli petit quartet de bons acteurs que l'on va adorer voir progresser à travers la crise climatique.

 

Certains ont pointé du doigt le fait que "Le jour d'après" n'était pas crédible du tout mais au contraire, je trouve que c'est l'un des films-catastrophe les plus crédibles qui soit jamais sorti. Les évènements décrits sont plutôt vraisemblables (sur une échelle de temps plus courte certes) et la façon dont les personnages y réagissent m'a paru également très crédible (dans les limites du film-catastrophe s'entend).

Une belle journée se lève sur New York.
Une belle journée se lève sur New York.

Le seul petit reproche que je peux lui faire est tout le passage avec les loups qui n'était vraiment pas nécessaire mais bon, ça permet aux jeunes gens de prouver leur valeur tout en les mettant aux prises avec la vraie bonne idée du film, à savoir le gel instantané qui guette les survivants qui ne pourraient se mettre à l'abri à temps. Au niveau du son, la musique d'Harald Kloser est très réussie, notamment le thème principal qui dès le début du film nous emporte.

 

Vous l'aurez compris, de tous les films-catastrophe que j'ai vu (et j'en ai vu pas mal), "Le jour d'après" est celui qui me parait avoir trouvé le meilleur équilibre entre catastrophes naturelles, crédibilité des péripéties, charisme des héros sans être trop long. Et cela lui vaut bien la note maximale.

 Conclusion
+ De très bons effets spéciaux.
- Le passage avec les loups, pas nécessaire.
+ Une histoire équilibrée, bien mise en images.

+ La musique, les acteurs, tout quoi !
 

 

Notre note

Bande-annonce

On en parle ailleurs sur le site...

Conseil de survie #1 : Avoir/Etre un chien. (ven., 11 nov. 2011)
>> Lire la suite

écrire commentaire

Commentaires: 2

  • #1

    Damien (lundi, 28 novembre 2011 11:16)

    "Le jour d'après", ce film bourré de clichés qui nous parle de choses délirantes en se prenant au sérieux... est super pour quiconque veut passer une bonne soirée film-catastrophe ! Il se regarde encore et encore.
    J'ajouterai à cette bonne critique que la musique du film est très sympa.

  • #2

    Damien (bis) (lundi, 28 novembre 2011 11:17)

    Je ne voulais pas dire "j'ajouterai" mais "je confirme" que la musique est très sympa. ^^

  • loading
Catastrofilms.com a été séduit par Jimdo.fr. Mentions légales. ©2011-2014      
Cinéma
  Le site
Retrouvez-nous sur...
Vodkaster

  Critiques
Facebook
Ciné Discount
  Rubriques